Cas succès indirects

 

Le concept de la banque de terres agricoles rayonne et inspire. Voici quelques exemples de liens qui se sont créés grâce à l’outil en dehors des jumelages officiels.

 

 

Cindy Boissonneault

Aspirante-agricultrice et formée en grande culture, elle rêve de démarrer sa ferme d’autocueillette de citrouilles et de transformation de produits dérivés d’ici quelques années.  À la suite de l’inscription d’un membre de sa famille au projet banque de terres de la MRC de L’Érable – pour une parcelle de terre de 1,7 acre dont elle n’était pas au courant – l’agente de terrain les a mis en lien. Le petit lot, accessible au public et idéal pour faire des essais, est maintenant cultivé en production de citrouilles pour cet été. La candidate pourra tester doucement son projet, et ce, à proximité de chez elle.

Propriétaires de West Brome

Souhaitant rendre leur maison et leur terre disponibles à une jeune famille ou un groupe qui désirent se lancer dans l’agriculture diversifiée et le petit élevage, et qui continueraient à vivre en symbiose avec cet environnement, les Van Caloen se sont inscrits aux services de la Banque de terres agricoles. Témoin des démarches de leurs parents, un relève familial s’est rapidement manifesté pour reprendre la ferme et profiter des infrastructures et du travail du sol mis en place au cours des 30 dernières années.

Geneviève Sauvé

a démarré l’entreprise Les Productions Hortensis qui fait l’élevage de vers de terres, la production de fumier de vers de terres et de fleurs comestibles. Même si le lieu trouvé pour permettre à son entreprise de prendre de l’expansion ne fait pas partie de la Banque de terres, le sérieux de sa candidature à nos services a ajouté une reconnaissance supplémentaire à son projet, facilitant ainsi la conclusion d’une entente d’usage agricole.

Jean-Sébastien Vézina Girard

a terminé son DEP en horticulture à l’École Profesionnelle de St-Hyacinthe en 2013. Les services de la Banque de terres ont facilité ses démarches pour trouver un stage sur une ferme maraîchère de Bromont: la Ferme de la Colline du Chêne, Coop de solidarité.

François Oligny-Lemieux

est un aspirant-agriculteur de la MRC de Memphrémagog. Suite à un échange de courriels avec l’équipe de la Banque de terres agricoles, il a pris l’initiative d’approcher les propriétaires de terres agricoles de sa région. Après quelques tentatives, il a déniché une terre de 300 acres à louer à Austin.

Michèle meunier et David Bernardi

possèdent une terre de 130 acres dont 20 acres sont en prairies. Ils se sont inscrits à la Banque de terres agricoles en septembre 2012 dans l’espoir de trouver un aspirant-agriculteur pour occuper cet espace. C’est en parlant de leur projet de louer leur terre autour d’eux qu’ils ont réussi à conclure par eux-mêmes une entente pour une culture de tournesol sur leur propriété.

Serge Dauphin et Michael Daumier

ont toujours rêvé d’avoir un champ de lavande sur leur propriété à Dunham. Après avoir entendu parler de leur rêve, l’agente terrain de la Banque de terres a informé un herboriste local de cette opportunité. Une centaine de plants de lavande ont été transplantés à l’été 2013 pour le plus grand bonheur de ces propriétaires.